test

Malins

Même dans un lieu aussi éloigné du Royaume-Uni que Tokyo, le bon vieux fish n’ chips est connu comme un des plats britanniques les plus emblématiques et appréciés. Pourtant, malgré sa popularité, cette combinaison mythique est plutôt difficile à trouver dans la capitale nippone, les Japonais ayant un penchant pour leurs propres préparations de fruits de mer frais. Mais tout cela est à présent en passe de changer grâce à Dan Chuter, un expatrié si nostalgique de cette spécialité de son pays qu’il a entrepris d’ouvrir le premier restaurant de fish n’ chips de la ville, Malins, dont le nom s’inspire tout naturellement de celui de l’homme qui a ouvert le fleuron londonien en 1860.

Fidèle au plat original, Malins propose principalement des plats à emporter, mais on trouve quelques bonnes places haut perché autour du comptoir en carrelage blanc parsemé de journaux. Parmi les principales raisons de s’y rendre, il y a la morue du chef Phillip Raeside, un Écossais dont l’expérience remonte à 12 ans, pêchée localement, et les pommes de terre d’Hokkaido frites avec expertise et servies brûlantes. Si vous n’êtes pas fan de poisson, vous trouverez quelques autres spécialités britanniques cultes comme des tourtes à la viande ou des saucisses panées en plus d’une belle sélection de bières typiques comme la Samuel Smith biologique. Oh my cod !

7-12-3 Roppongi / Minato-ku / +81 3 5413 6851 / tous les jours de 11 h 00 à 21 h 00 / malins.jp